Médiatiser

Dans un contexte actuel où les journalistes sont de moins en moins nombreux, mais avec toujours plus de travail, il est essentiel de leur faciliter la tâche. Ce qui passe par deux étapes :

  1. Un test pour savoir ce qui peut les intéresser (et que vous pouvez directement faire sur cette page) ;
  2. Une manière adéquate de formuler un message (ça, c’est mon travail).

Ce dernier point est d’ailleurs la partie la plus intéressante de l’activité d’attaché de presse. Parce que, pour le reste, je préfère vous le dire : ça n’a rien de compliqué et n’importe qui avec une boîte mail peut le faire.

Ce qui rend le rôle d’attaché de presse un peu répétitif, puisqu’à force d’avoir des contacts, cela revient à faire des mails aux copains. A tel point que je n’accepte des mandats de Relations Publiques (RP, pour les intimes) que si le projet est un sujet potentiel et intéressant.

Donc, avant de me contacter pour des RP, je vous invite à faire le petit test précité, qui est très rapide. Il consiste à se poser 3 questions concernant votre projet :

  1. Est-il d’actualité, dans l’air du temps ?
  2. Est-il novateur ?
  3. Est-il local ?

Si vous avez au moins deux “oui”, c’est super, vous pouvez m’écrire un e-mail.
Si ce n’est pas le cas, il y a certainement un angle d’attaque qui permettrait d’avoir deux “oui”. Vous pouvez y réfléchir puis m’écrire un e-mail.

En contrepartie du travail que vous venez de fournir, j’applique une tarification à la performance, en fonction des apparitions médiatiques obtenues.