Ecrire

Mais oui vous savez. C’est cette activité que vous pratiquez à Noël, aux mariages ou aux anniversaires, quand il faut faire une carte. Ou le samedi matin, avant d’aller faire des courses. Ou encore pour répondre à ce mail “URGENT, RSVP” qui ne l’est pas tellement.

Et bien, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’écrire, c’est un métier. De prime abord, mon travail consiste à aligner des symboles dans un ordre plus ou mions précis, pour leur donner un sens.

Mais, au fond, vous et moi, nous savons bien que ce n’est pas ça.

Le vrai job du rédacteur consiste à déclencher une réaction chez le lecteur. Ce qui se passe après la lecture du texte est peut-être plus important que les mots en eux-mêmes.
En s’inspirant modestement d’une citation de Sacha Guitry on pourrait dire que :

L’auteur d’un bon texte a aussi écrit le silence qui suit sa lecture.

Moi, modestement, le 30 mars 2020

Le bon rédacteur est aussi – qu’il le veuille ou non – un communiquant. Il sait à qui il s’adresse, comment et pour quoi.

Parce que s’il s’agit juste de rédiger, tout le monde peut le faire. Et je n’aurais pas eu de mandats de rédaction aussi variés, allant d’une déclaration d’amour à des blagues pour la télévision, en passant par des rapports stratégiques cantonaux sur la mobilité.

Cela peut prendre plus de temps et d’énergie à certains qu’à d’autres, mais globalement tout le monde sait écrire plus ou moins “juste”.
Relisez tout de même attentivement vos textes. Il y a encore certains irréductibles qui persistent avec un participe passé toujours mal accorder.


Ça fait mal aux yeux, de finir sur cette faute, non ? Vous vous dites que c’est beaucoup, deux erreurs dans un texte écrit par un professionnel ? Oui oui, deux. Vous pouvez relire pour vérifier.

Mais ça fait trop mal aux yeux. Vous avez certainement envie de me contacter pour me dire qu’il faudrait corriger cela.
D’une certaine manière vous avez donc déjà envie de faire appel à mes services. Ce qui est très bon signe.

Avant d’envoyer votre mail, vérifiez quand même qu’il n’y ait pas d’autres fautes sur les autres pages.